costume dessin

costume dessin
En formation complète, elles sont huit...

mercredi 27 septembre 2017

Mission bricolettes!

Invitées à la fête de quartier Saint Roch / Vivaraize à Saint-Étienne ce vendredi en 22, nous voilà parties fraiches et frémissantes, encore chargées des requinques estivales. Un rdv pour un raccord lumière et son dans l'après-midi et hop, la soirée s'annonçait toute en douceur et presque farniente, des princesses quoi. Et puis voilà. Parfois il en va autrement. La scène partagée avec le groupe suivant en fait ne pouvait nous accueillir. Ben oui. En fait. C'était logique. De visu, c'était clair comme de l'eau de Roch. La contrebasse, les câbles, les micros, des serpentins de fils au sol tous scotchés, c'était une belle scène toute préparée au cordeau, mais pas du tout en capacité d'accueillir huit corps autonomes, à moins que nous ne bougions d'un poil, et nous en avons pas mal, et que nos pieds sages se tiennent gentiment cimentés entre deux câbles... Annuler? Oh que non. S'adapter? ça va de soi. Mais comment faire? La place est belle, il y a même une fontaine... Mais les lampadaires hauts de port d'ampoule certainement ne nous éclairerons pas efficacement, à n'en pas douter, c'est équinoxe ce soir, la nuit tombe doucement mais sûrement... Observation et malignité requises. Il y a sur le côté du trottoir faisant face à la scène une terrasse-test toute en bois, avec des montants pouvant servir de points d'accroche pour des projecteurs... Il y a les bancs destinés à la buvette... Réquisition! Les bancs positionnés dessinent en partie l'espace spectateurs, une jolie demie-lune d'assises... La terrasse-test* en fond de scène improvisée, débâchée de moitié pour nous faire une isolation acoustique et un fond de couleur... Un balai pour le clean du bitume (mégots, jeux de la FDJ, bouts de plastique en tous genres...) et du courage... Des cubes en bois prêtés par le centre d'actions sociales de la Vivaraize pour nos fessiers et velléités de grimper si l'envie nous en prend... Deux chaises d'écoliers roses-bonbon... Notre escabeau (oui, escabeau, escabelle est plus féminin, mais il s'agit d'un escabeau, on ne va pas tordre les mots)... Notre bouquet de fleurs... Deux rampes de lumières rapatriées en urgence d'un théâtre complice... Des rallonges, du scotch... Vaille que vaille, c'est parti. Nous avons troqué les princesses contre des bricolettes, et puis hop! Merci au centre d'actions sociales, à l'équipe, à Florence, merci aux techniciens du groupe Odlatsa - même si nous nous sommes passées de leurs services, merci la joie et la bonne humeur... Et la soirée fut... comme prévu... fort agréable!!!

Ci-dessous, un témoignage photo que nous a offert une spectatrice (merci Mlle S.!)...






*terrasse-test : une terrasse toute de bois vêtue aux dimensions pile-poil d'une place de parking a été créée par l'école d’architecture et positionnée sur la place juste en face du centre d'actions sociales. Elle y sera un mois entier. On peut s'y asseoir. On peut y boire un café. Des emplacements sont prévus pour des plantes. Elle est bâchée pour la pluie. De l'intérieur on pourrait se rêver en mer. Presque. Au terme du mois, un bilan sera dressé. Le souhait étant de pérenniser ce type d'initiative...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire